01 juin 2008

Chroniques Vosgiennes 8 : Rapport d'études sociologiques

PICT8231

On a trop souvent présenté le motard comme un être frustre, braillard, soudard incapable de s'intéresser à autre chose qu'à sa bécane du fait de capacités intellectuelles limitées. C'est là une vision tout à fait tronquée de ce qui fait la beauté et la grandeur du monde motocycliste. Vision toutefois compréhensible à la vue de certains...

PICT8642

PICT8283

Mais les motards sont aussi, et parfois, des êtres fins et délicats dont le jugement esthétique n'a d'égal dans le raffinement que la justesse de leur pensée...

PICT8605

Alors qui croire ? Doit-on se soumettre aux lieux communs de nos pourfendeurs ou, au contraire, s'en remettre aux éloges de nos thuriféraires ?
Pour tirer les choses au claire, nous nous sommes plongés dans la lecture édifiante du rapport d'études sociologiques d'une jeune intellectuelle belge qui démonte les idées reçues (à commencer par celle qui voudrait que la "belgitude" ne saurait s'accompagner d'intellectualité).

Tout d'abord, sur la base de statistiques des plus sérieuses, notre sociologue démontre que le monde motard n'est pas monolithique mais hétérogène, varié, contrasté.
Grands et petits, maigres et gros, laids et beaux, jeunes et vieux, hommes et femmes... tous y ont leur place.

PICT8259PICT8260PICT8285

Cette diversité est d'autant plus prégnante qu'elle se donne à voir puisque le motard est fondamentalement un être grégaire qui supporte difficilement de ne pas être entouré de ses congénères.

PICT8292PICT8490PICT8491

PICT8492PICT8493

Notre jeune sociologue note d'ailleurs que ce caractère grégaire se poursuit jusque sur la selle de la moto, mode de déplacement pourtant individualiste, avec les conséquences que nous connaissons : créer l'effroi dans les populations autochtones qui voient défiler en files indiennes ces engins terrifiants, vrombissants et malodorants.

PICT8302PICT8303PICT8304

PICT8305PICT8306PICT8307

PICT8308PICT8309PICT8310

PICT8311PICT8312PICT8313

PICT8314PICT8315PICT8316

PICT8317PICT8318PICT8319

PICT8320PICT8321PICT8322

PICT8324

Notez bien que la diversité évoquée ci-avant se retrouve dans le choix des machines qui vont du jaune franchement moche au rouge superbe, forcément superbe.
Notez également que le côté grégaire du motard n'est pas partagé par tous. En particulier par les jeunes sauvageons en pleine crise d'adulescence existentielle qui préfèrent rouler seulement accompagnés de leur acné post-pubère.

PICT8436

Mais dans l'ensemble, cet attachement au groupe a aussi des conséquences touchantes. Telle l'exception faite à un couple de vieillards de Viroflay (78) qui sont autorisés, du fait de leur passé motard, à se greffer au convoi avec leur camping-car.

PICT8468

S'appuyant sur des modes d'investigation issus de l'Ethnométhodologie, notre jeune sociologue s'est intéressée à tout ce qu'il y a autour de la moto ; et, plus particulièrement, à ces soirées folles et débridées dont la sociabilité motarde se nourrit. Et, là encore, on y découvre des usages sociaux et des habitus culturels pour le moins élaborés.

Ainsi, nous découvrons un rite initiatique tout à fait intéressant qui consiste à se démolir consciencieusement l'index de la main droite pour s'assurer que, lors de la balade du lendemain, le novice ne cédera pas la tentation du freinage excessif.

PICT8660PICT8667PICT8668

Notez que, sur des trois motards présentés ci-dessus, seul le premier (de petite taille mais de grand talent) a vraiment joué le jeu. Les deux autres se sont certes abstenus d'abuser du frein avant mais, pleutres qu'ils sont, ils ont également fait l'économie de toutes accélérations.
Notez également que, chez les femmes qui n'officient qu'en tant que passagère, l'initiation consiste à descendre cul-sec une bouteille de liqueur avant la balade. La réussite consistant ici à ne pas s'emplir le casque de vomi malgré les aspérités du bitume.

PICT8264


Mais ce que nous retiendrons surtout, ce sont les chansons qui émaillent ces soirées. Notre sociologue nous enseigne que les chants y sont très recherchés, tant dans les harmonies que dans les paroles. Et que rien ne peut se faire sans la présence d'un maître de chant à la voix de stentor.

PICT8273

PICT8447PICT8454PICT8452

PICT8453PICT8455PICT8456

PICT8457PICT8458PICT8617

PICT8618PICT8619PICT8620

PICT8622PICT8627PICT8628

PICT8629PICT8631PICT8633

PICT8636PICT8639PICT8640

PICT8650PICT8652PICT8654

PICT8657


Quand les Te Deum succèdent aux Ave Maria, quand le répertoire de l'opérette cède le pas aux plus beaux airs de l'opéra, l'esthète apparaît enfin derrière des apparences plutôt frustres.

Soyons reconnaissants à notre belgo-sociologue d'avoir brossé le tableau au combien étonnant de cette faune routière à la diversité insoupçonnée.

La suite au prochain épisode...

Posté par Outkast à 10:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur Chroniques Vosgiennes 8 : Rapport d'études sociologiques

    C'est vraiment un parcours initiatique à tous points de vue !! Un regal aussi de literrature où personne n'est épargné, sociologiquement ; sauf l'auteur qui prend la pose du penseur, mais pas de 'radin' dans son discours !
    EXTRA ! Merci OutKast

    Posté par olichap, 01 juin 2008 à 21:43 | | Répondre
  • je m'insurge contre les jugements de valeur de l'auteur
    le jaune est magnifique

    Posté par Bulle, 01 juin 2008 à 22:24 | | Répondre
  • Après lecture, c'est le tour des tofs !
    Sur une, le pailote du speed four à l'air de vraiment se sentir très mal. On l'a pourtant pas faire boire ce soir là !!

    Posté par olichap, 01 juin 2008 à 22:39 | | Répondre
  • c'est qui ?

    qui est ce petit être difforme qui apparait sur le moyend e locomotion du sôtré ?

    Posté par cesco, 01 juin 2008 à 22:48 | | Répondre
  • Popul' connection

    *Chou ! Viens donc lire un peu la rubrique "Animal mon ami" d'cette semaine....J'ai pas tout compris où que ça se trouve des bestioles pareilles.

    (De Fernand, en marcel et charanthèses par un chaud matin devant son café)

    *Mon Frenand, t'affole donc point...! On vit en France*

    (De Chou, plutôt rassurante)

    Posté par 1/4, 02 juin 2008 à 08:27 | | Répondre
  • il faut bien le reconnaitre...

    ...le Vil_délateur, bien que petit, fourbe et un rien lopetteux, sait prendre de la hauteur en maniant la plume avec verve!

    Excellent! ;o)

    Posté par Gribouille, 02 juin 2008 à 09:08 | | Répondre
  • Commentaire pornographique

    Fameuse verve qui renforce la croyance populaire selon laquelle les nains (vosgiens, même exilés vers la civilisation)sont drôlement bien membrés de la plume

    1/4, lectrice fan

    Posté par 1/4, 02 juin 2008 à 10:32 | | Répondre
  • Ya pas que certains nains vosgiens qui sont membrés de la plume !!
    Ya aussi un demi-vosgien qui fume la bouffarde, mais qui est peu locace !!

    mdr !

    Posté par olichap, 02 juin 2008 à 12:39 | | Répondre
  • Belle pêche?

    Le bellâtre bêlant (marseillais sans doute) qui écarte les mains fait-il démonstration de la taille de ses prises, ou de son organe?

    Le mystère demeure...

    Posté par Bronco, 02 juin 2008 à 20:31 | | Répondre
  • bah, on attend la suite

    Notre Rédacteur en chef, et non moindre illustrateur digne d'un roi de la BD nous fait languire sur ce qui lui reste de pellicule !! Peut-être est-il en panne d'inspiration.......la pelle X approche à grands pas, et nous n'avons pas eu le dessert de la chronique n°9 !!

    ZinZin.............à ta plume !! Nous sommes impatients !!

    Posté par Chapman, 26 août 2008 à 00:43 | | Répondre
Nouveau commentaire